Presse

Notes de lecture de Jules Bénard

Blog, le 16 novembre 2020

Couverture Les Gouttes d'eau

Le polar réunionnais se porte bien, "Les gouttes d'eau" sont "Diaboliques"

Christoph (sans "e") Chabirand, Zoréol de Vendée, enseignant, poète, romancier, tromboniste de jazz, est fou amoureux de La Réunion et du polar. Résultat des courses, ça nous vaut une petite suite de mystères qui se laissent déguster sans modération.

Son dernier opus, "Diaboliques", ne fait pas dans la dentelle et, pour une fois, au lieu de nous raconter les faits et méfaits de mâles diaboliques, il nous montre les heurts et malheurs de nos semblables féminines qui, lorsqu'elles s'y collent, sont aussi rouées que nous. Peut-être plus. Peut-être mieux. Le style de Chabirand est très particulier et si ça surprend au premier abord, on se laisse vite emporter. L'auteur use beaucoup du descriptif, lequel peut parfois se traduire en digressions mais ce n'est qu'une apparence. Ses inspecteurs, Cazambo et Picard, deux cousins Dupont(d) plus perspicaces que leurs homologues hergéiens, nous sont proches avec leurs doutes, leurs envies, leur vie de tous les jours. Pensez : Cazambo roule en moto Guzzi. Vous en connaissez beaucoup des comme ça ?

Phrases simples mais vocabulaire choisi, documentation soignée, connaissance parfaite de la vie créole dans ses détails les plus insoupçonnés, Chabirand met le mystère créole à portée de tous. Avec une analyse très fine des rapports sociaux ; l'actualité sociale et politique passée à la moulinette ; les "grands" ratiboisés parce que décidément trop cons...

J'ai particulièrement apprécié qu'il faille attendre les toutes dernières lignes pour connaître le pourquoi du comment. Et l'on en reste parfois sur son red bottom, je ne vous dis que ça. Je ne vais évidemment pas vous raconter ces histoires. J'ajouterai juste que chaque roman comporte deux nouvelles, ce qui ne donne pas le temps de se lasser et n'est pas le moindre intérêt de cet auteur.

P.S. : l'érotisme le plus échevelé est souvent présent dans les écrits de saint Christoph. Ne laissez donc pas traîner ces ouvrages à la portée des moins de 77 ans. Je vous aurai avertis. J.B.

« Diaboliques »
« Les gouttes d'eau »

Christoph Chabirand
Orphie éditions

En librairie, 10 euros

Jules Bénard

Diaboliques

Lire en Véndée, le 9 mars 2020

Deux nouvelles bien "Diaboliques" qui ne manquent pas de piquant! Deux brillants médecins de La Réunion mariés à de sublimes jeunes femmes deviennent amis.

Tous est parfait sauf que, petit grain de sable, les épouses s'éprennent l'une de l'autre et décident de tuer leurs maris!

Un policier coquin mené tambour battant par deux compères complices car lorsque Picard doute, Cazambo affirme.

Le duo fait mouche. Le fin vous surprendra!

E.T.

CULTURE

J.I.R., le 31 août 2019

Diaboliques

DIABOLIQUE CHABIRAND!

 

"Diaboliques" le dernier polar de Christoph Chabirand est disponible en librairie. En quelques 200 pages, l'écrivain-jazzman tresse deux nouvelles, dans le style haletant qui le caractérise.

"Deux histoires noires où la beauté s'allie à l'intelligence pour défier la sagacité des lieutenants Picard et Cazambo"

les inséparables fin limiers du commissariat de la rue Malartic à Saint-Denis.

Comme de coutume chez Chabirand, les femmes sont capiteuses, les hommes de bons partis, ce petit monde apprécie l'eau de feu et tous les plaisirs de la vie. Il y a de la passion, des amours saphiques et puis l'incontournable macchabée qui sied à tout roman noir qui se respecte. Meurtre déguisé en suicide ou le contraire? On se le demande longtemps après les dernières lignes et on est pris, soudain, d'une folle envie de poursuivre l'enquête.

 

Du même auteur

Chez Orphie, Christoph Chabirand a publié auparavant:

- Datura et soleil noir (2013)

- Les gouttes d'eau (2015)

- Toccata et fugue (2018)

Junot